La vitesse d’obturation, c’est quoi ?

 

Avant ou après cet article sur la vitesse d’obturation, je te recommande de lire celui sur l’ouverture. Quand, tu utilises le mode automatique de ton boitier, il se charge lui-même de calculer la bonne exposition.

Ce qu’il savoir, c’est qu’il agit, en fait, sur 3 paramètres d’exposition, on parle du triangle d’exposition. Et s’il y a bien une chose à apprendre sur le bout des doigts en photographie, c’est définitivement le fonctionnement de ces paramètres d’exposition.

On a l’ouverture, les ISO et celui qui fait l’objet de cet article, la vitesse d’obturation. Alors je peux utiliser également le terme de temps de pose ou de durée d’exposition, mais je parle toujours du même paramètre d’exposition.

 

Définition

 

La vitesse d’obturation, c’est un paramètres tout comme l’ouverture, qui permet de réguler la quantité de lumière rentrant dans ton appareil. Le terme vitesse d’obturation, fait référence au dispositif mécanique, appelait, obturateur. Il se trouve juste devant votre capteur, et à l’aide d’un rideau mécanique, il va voiler ou dévoiler votre capteur.

 

Obturateur "rideau mécanqique"

Prenons par exemple, l’analogie avec la vison. Ta rétine, c’est le capteur et ta paupière, c’est l’obturateur. Tu fermes les yeux puis les ouvrent 1 seconde puis les refermes. Et bien tu viens de faire exactement la même chose que ton appareil photo avec l’obturateur et son capteur.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la capteur ne peut être dévoilé à la lumière en continu, sans quoi tu ne pourrais jamais faire une photo. C’est pourquoi, il a fallu inventer un élément qui contrôle la durée de la photo. Cet élément, c’est ton obturateur. Il est habituellement fermé et uniquement quand tu appuies sur le déclencheur, il va s’ouvrir le temps de la photo. C’est pourquoi, je te parle également de temps de pose.

 

vitesse d'obturation

La vitesse d’obturation sur ton appareil

 

Sur ton appareil photo, la vitesse d’obturation s’exprime en “s” (seconde), et plus particulièrement en fraction de seconde. Tout comme pour l’ouverture, la vitesse d’obturation est représenté par une échelle de valeurs normalisées.

1″s, 1/2s, 1/4, 1/8, 1/15, 1/30, 1/60, 1/125, 1/250, 1/500, 1/1000, 1/2000, 1/4000 etc…

Plus la vitesse est longue/lente, et plus le temps de pose sera long (ex: 1s). C’est-à-dire que, la fenêtre de ton obturateur restera ouverte pendant 1s. Plus la vitesse est rapide, et plus le temps de pose sera court (ex: 1/250s). La fenêtre de ton obturateur restera ouverte 1/250s. Et donc, j’imagine que tu t’en doutes, chaque cran, chaque changement de vitesse, multiplie ou divise ta quantité de lumière par deux.

  • 1s correspond à un temps de pose long( vitesse lente), donc le capteur reçoit plus de lumière car le rideau de l’obturateur sera ouvert plus longtemps.
  • 1/250s correspond à un temps de pose court (vitesse rapide), donc le capteur reçoit moins de lumière car le rideau de l’obturateur sera ouvert moins longtemps.

C’est donc la vitesse avec laquelle l’obturateur s’ouvre et se ferme, qui détermine le temps de pose de ton cliché : lent ou rapide.

Conséquence lié à la vitesse obturation

 

On sait maintenant que le temps de pose, est lié à l’exposition de ta photo, et quelle déterminera entre autre, si elle est sous-exposée, bien exposée ou sur-exposée. Maintenant tout comme l’ouverture implique un changement sur la profondeur de champ, la vitesse d’obturation implique la possibilité de figer un mouvement rapide ou bien de provoquer un flou de bougé.

 

Commençons par figer un mouvement rapide.

 

Le meilleur exemple est la cascade d’eau.

Cas 1 : Tu veux figer les gouttes d’eau. Dans ce cas là, il te faudra utiliser une vitesse d’obturation rapide (ex: 1/200s). Le temps de pose s’ajuste en fonction de la vitesse de ton sujet. Le temps de pose ne sera pas le même pour un coureur qu’un pilote de formule 1.

Cas 2 : Tu ne veux pas figer les gouttes d’eau. Dans ce cas là, il faut utiliser une vitesse d’obturation lente (ex: 1s). La conséquence, est qu’on n’aura plus l’effet “goutte d’eau”, mais plutôt l’impression d’une fluidité. Et c’est d’ailleurs très esthétique quand on photographie de l’eau..

 

vitesse d'obturation rapide ; 1/200s, F/4

vitesse d’obturation rapide ; 1/200s, F/4

 

vitesse d'obturation lente

vitesse d’obturation lente ; 1s; F/22

 

Maintenant tu pourrais me demander, “mais comment tu fais pour garder la même exposition sur les deux photos alors que la vitesse d’obturation est différente ?”. Et bien c’est tout l’art de manier les paramètres d’exposition en mode manuel. Rappelle-toi, qu’ils sont 3 et qu’ils agissent tous de concert. Là pour cet exemple, j’ai augmenté ou diminuer mon ouverture selon ma vitesse.

 

Maintenant la vitesse obturation peut aussi provoquer un flou de bougé.

 

Le flou de bougé, est tout simplement dû aux mouvements du photographe. Il peut exister quand tu photographie à main levé ou bien même encore sur pied, au moment où tu déclenches ta photo. Bien souvent, c’est un flou indésirable, mais toutefois, il existe des techniques en photographie basé justement sur ce flou de bougé. Je t’en parlerai le moment venu :).

Je te sollicite vraiment sur ce flou de bougé, car c’est vraiment l’erreur la plus commune et récurrente. Même en tant que professionnel de la photo, on peut gâcher un cliché, à cause de ces micro-flou.

 

Solutions

 

Pour éviter, le flou de bougé et s’assurer une photo nette, il suffit de faire attention à sa vitesse d’obturation. A main levé, il est généralement recommandé de ne pas descendre en dessous 1/60s de temps de pose. Garde toi la plus grande marge possible, histoire de ne pas gâcher une photo à cause d’un soucis technique. Sache également, que le risque de flou de bougé est accentué par ta focale.

En longue focale, les risques sont plus important quand courte focale. Il existe une règle, qui consiste à ne jamais descendre sa vitesse en dessous de sa focale. Ex: 50mm = 1/50s ; 100mm = 1/100s etc..) Tu peux aussi gagner quelque cran de vitesse d’obturation si ton objectif est pourvu d’une stabilisation optique (plus cher évidemment).

 

Temps de pose long

 

Maintenant, si tu veux volontairement utiliser une durée d’exposition longue (vitesse lente), pour obtenir le même effet que la cascade. Tu dois impérativement utiliser un trépied photo. C’est d’ailleurs la base d’équipement d’un photographe que tu sois amateurs/professionnel tout confondu. Et je te recommande également utilisation d’une commande à distance pour éviter de transmettre une vibration lors d’un déclenchement physique sur ton boitier.

Passer du mode en auto à manuel

Maintenant, si tu as pris la décision de quitter le mode auto (sache que c’est d’abord une des meilleurs décisions de toute ta vie), mais que tu n’es pas obligé de commencer directement avec le mode manuel. Pour un passage en douceur et sans stress ou perte de motivation, je te recommande l’utilisation d’un mode intermédiaire, c’est le mode priorité à la vitesse (Tv).

 

molette sélection mode Tv

molette sélection mode Tv

 

Avec le mode priorité à la vitesse, tu auras uniquement ce paramètre à prendre en compte, ton boitier compensera automatiquement ton exposition avec l’ouverture et les ISO.

 

Conclusion

 

Déterminer la bonne vitesse d’obturation pour une photo n’est toujours  qu’une question de compromis, en fonction du résultat que tu veux obtenir, et des conditions dans lesquelles tu te trouve.

Selon la quantité de lumière ambiante, le mouvement de ton sujet ou encore le matériel à ta disposition, ton utilisation de la vitesse d’obturation pourra et sera certainement différente.

Plus tu expérimenteras des endroits, des ambiances, des sujets différents et plus tu seras réagir vite et efficacement pour obtenir le résultat que tu avais en tête.

Tu commences à comprendre l’importance de maîtriser les paramètres d’exposition. Personnellement, le temps d’exposition est un paramètre que j’apprécie vraiment et qui peut amener à des résultats vraiment très créatifs.

 

vitesse d'obturation longue

f/5.6 ; 4s

 

vitesse d'obturation lente

Paris. F/11; 8s

 

vitesse d'obturation lente
F/18 ; 20s

 

N’hésites pas à laisser des commentaires, si tu as encore des questions ou si tu veux partager ton expériences au sujet de la vitesse d’obturation. Je t’invites aussi à faire un tour sur ma chaîne YouTube Derrière La Caméra, j”y partage des vidéos (tutos, review, réalisations perso) toutes les semaines :).

Quel est ton avis ?
J'aime
0%
Pratique
0%
Incomplet
0%
A propos de l'auteur
benjamintantot

Vous devez se connecter poster un commentaire