L’ouverture du diaphragme, comment ça marche ?

 

Si on me posait la question quelle est la chose la plus importante à connaitre pour progresser en photographie. Et bien je répondrai sans hésiter, “les paramètres d’exposition“, dont fait partie l’ouverture du diaphragme.

Comme tu dois être déjà au courant, la plus grande erreur en photo, c’est de tout faire en mode automatique. C’est bien dans un premier temps, pour appréhender l’appareil, mais je te conseil fortement, ensuite, de passer le cap du mode manuel.

Que signifie le mode manuel, ça veut dire gérer son ouverture de diaphragme, son temps d’exposition et ses ISO, soit même. D’ailleurs c’est trois paramètres font aussi parti de ce qu’on appelle le triangle d’exposition.

 

L’ouverture du diaphragme, comment ça marche ?

 

Si on me posait la question quelle est la chose la plus importante à connaitre pour progresser en photographie. Et bien je répondrai sans hésiter, “les paramètres d’exposition“, dont fait partie l’ouverture du diaphragme.

Comme tu dois être déjà au courant, la plus grande erreur en photo, c’est de tout faire en mode automatique. C’est bien dans un premier temps, pour appréhender l’appareil, mais je te conseil fortement, ensuite, de passer le cap du mode manuel.

Que signifie le mode manuel, ça veut dire gérer son ouverture de diaphragme, son temps d’exposition et ses ISO, soit même. D’ailleurs c’est trois paramètres font aussi parti de ce qu’on appelle le triangle d’exposition.

 

ouverture du diaphragme
triangle d’exposition “simplifié”

Définition : l’ouverture du diaphragme

L’ouverture, c’est quoi ? C’est donc un des 3 paramètres d’exposition permettant de contrôler l’exposition pendant la prise de vue. Concrètement, les objectifs photo sont pourvu en général d’un diaphragme, c’est à dire , un dispositif mécanique composé de lamelle agencé en forme de cercle qui peuvent s’écarter ou se resserrer. La quantité de lumière entrant n’est donc pas la même, selon l’écart des lamelles. C’est pourquoi on parle, d’ouverture du diaphragme.

On peut donc déjà dire que plus l’ouverture est grande, plus la lumière va toucher le capteur, et plus l’ouverture est petite est moins la lumière va rentrer par l’objectif.

En photographie, c’est différents écart de diaphragme sont représentés par une échelle de valeurs, correspondant au diamètre d’ouverture du diaphragme. Ces valeurs sont représenté par le nombre f. (ex: f/2.8)

 

L’échelles des valeurs standard : f/1, f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22, f/32, f/45, f/64

 

Sans trop rentrer dans la théorie mais c’est important à savoir. Chacune de ces valeurs sont conçues de façon à ce que la quantité de lumière reçue, soit doublée lorsqu’on passe d’une valeur à la suivante. (pour ceux que ça intéresse, c’est un suite géométrique de raison √2) Chaque valeur est appelé un diaph (stop en anglais).

Maintenant soyez bien attentif parce que c’est là, où on peut se confondre.

Plus le nombre f, est petit (ex: f/1; f/1.4; f/2.., plus l’ouverture est grande, soit une plus grande entrée de lumière. Inversement plus le nombre f est grand (ex: f/11; f/16…), plus l’ouverture est petite, soit une entrée de lumière plus réduite.

Ce n’est pas le raisonnement le plus intuitif, je vous l’accorde, mais des que ça c’est bien assimilé, et bien vous êtes apte à changer manuellement votre ouverture. Il suffit de penser à chaque fois, je veux plus de lumière sur ma photo, je choisis une petite valeur et si je veux moins de lumière sur ma photo, je choisis une grande valeur.

 

 

ouverture du diaphragme
schéma ouverture du diaphragme

 

Les valeurs que je vous ai donné, sont les valeurs de référence mais sachez que certain appareil propose des valeurs intermédiaires, par tiers de diaph.

Chaque fois que vous fermez le diaphragme d’une valeur, par exemple de f/4 à f/5.6, la quantité de lumière qui traverse l’objectif est divisée par deux. Inversement, vous ouvrez le diaphragme d’une valeur en passant de f/4 à f/2,8, la quantité de lumière est multipliée par deux.

Sur le canon EF-S 18-55mm f/3.5-5.6. Le nombre f suit toujours la focale. Et c’est toujours l’ouverture maximale qui est noté. Là, on a deux nombres (3.5 et 5.6), parce que c’est un objectif distance variable. Au 18mm, l’ouverture maximale correspond à f/3.5 et au 55mm à f/5.6. Alors que par exemple sur une focale fixe comme, le canon 50mm f/1.8 (liens vers autre article), l’ouverture maximale sera toujours f/1.8.

 

ouverture diaphragme
f/2.8
ouverture diaphragme
f/11

 

Ouverture et profondeur de champ

 

Là où ça commence à devenir intéressant, c’est que l’ouverture du diaphragme, n’a pas pour seul conséquence, un changement d’exposition, mais elle est également lié à la profondeur de champ. Pour rappel, la profondeur de champ, c’est la zone de netteté dans ton image.

  • une grande profondeur de champ, signifie une grande zone de netteté, soit très peu de flou.
  • une faible profondeur de champ, signifie une petite zone de netteté, soit plus de flou dans ton image.

Pourquoi je vous dit ça, tout simplement parce que l’ouverture influence la PDC (profondeur de champ). Cette fois la relation est :

  • Plus l’ouverture est grande (ex: f/2.8), plus la profondeur de champ est petite
  • Plus l’ouverture est petite (ex: f/11), plus la profondeur de champ est grande

Pour que ce soit plus intuitif, dites vous :

  • Plus le nombre f est grand (f/11), plus la PDC est grande
  • Plus le nombre f est petit (f/2.8), plus la PDC est petite

C’est pour ça que les photographe de portrait travail plutôt avec une grande ouverture et une faible PDC. Et que les photographe de paysage, travail plutôt avec une faible ouverture, pour avoir toute l’image nette au possible.

 

ouverture du diaphragme
f/2.8 – faible PDC
ouverture du diaphragme
F/16 – grande PDC

Tu commences à comprendre, pourquoi le mode manuel est si intéressant et que connaitre ces paramètres d’exposition vont t’aider à progresser en photo. Rien que déjà le paramètre de l’ouverture, te permet de gérer la quantité de lumière, plus ta profondeur de champ. C’est déjà un paramètre technique important pour redoubler ta créativité.

Passer le cap en douceur

Je peux comprendre que passer d’une utilisation du mode auto directement au mode manuel peut laisser quelque doute. Moi-même, j’ai mi un certain temps avant de le faire. Et c’est vrai qu’on peut se dire, mais je vais perdre trop de tant à faire réfléchir à calculer la bonne exposition et ma profondeur de champ. Je risque de louper les moments important.

C’est pourquoi, les fabricants pensent à tout, et qu’il existe des modes intermédiaires permettant de gérer qu’un seul paramètre d’exposition, les autres restent gérer automatiquement par le boitier. Celui qui vous intéresse pour l’ouverture, c’est le mode Av (mode d’exposition avec priorité à l’ouverture). Pour se faire, il suffit de positionner la mollette de sélection des modes sur

 

molette sélection mode Av
mode Av (priorité ouverture)

Alors je ne sais pas si tu l’as remarqué mais quand tu modifies ta valeur d’ouverture, la profondeur de champ ne change pas sur ton viseur ou ton écran LCD à moins d’en prendre la photo. Mais il existe un bouton “secret” pas très connu du grand public qui te permet justement  d’observer le changement de la PDC quand tu changes ton ouvertures.

Ça s’appelle le bouton testeur de profondeur de champ. Le bouton se situe à l’avant du boitier à la base de l’objectif, juste en dessous du bouton pour enlever l’objectif. Il suffit d’appuyer dessus à la visée pour voir vraiment l’étendu de ta profondeur de champ. L’exposition baissera, c’est normal, car ton appareil se mettra réellement à l’ouverture choisi. En temps normal, ton boiter est toujours régler sur la plus grande ouverture pour toujours avoir l’image la plus lumineuse possible à la visée.

 

Bouton testeur de profondeur de champ
Bouton testeur de profondeur de champ

 

Pour résumer

L’ouverture est lié l’exposition et la profondeur de champ.

  • Plus le nombre f est grand, plus l’ouverture est petite et plus la PDC est grande
  • Plus le nombre est petit, plus l’ouverture est grande et plus la PDC est petite

Une fois que vous vous êtes suffisamment exercé à l’ouverture du diaphragme je vous conseil également mes autres articles sur la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO, histoire de compléter le triangle d’exposition :p. N’hésitez pas à laisser des commentaires, si vous avez des questions, des conseils ou envie de partager un avis !

Quel est ton avis ?
J'aime
0%
Pratique
0%
Incomplet
0%
A propos de l'auteur
benjamintantot

Vous devez se connecter poster un commentaire